Paramétrages

Tuesday 06 August 2019

L'agence digitale agile :
la transformation dans les faits

« The Art of Doing Twice the Work in Half the Time » ou l’art de faire deux fois plus en deux fois moins de temps. Voilà ce que promet Jeff Sutherland, l’un des papes de la méthode Scrum, dans son livre éponyme. Quelle promesse, surtout pour les agences qui ne comptent généralement pas les heures de travail ! Les précurseurs de la communication s’appuient donc depuis plusieurs années sur les méthodes Scrum et Kanban, et la transformation agile est aujourd’hui ancrée dans le quotidien des agences. 

Dans la première partie de notre série, nous avions vu pourquoi la gestion de projet traditionnelle atteint ses limites, y compris dans de nombreuses agences digitales. Mais qu’est-ce que l’introduction des méthodes agiles change exactement ? Les sprints, les réunions quotidiennes face à un tableau blanc et une multitude de post-it de couleurs suffisent-il à rendre une agence agile ? 

12 PRINCIPES DU TRAVAIL EN MODE AGILE

Quelle que soit la méthode de gestion de projet choisie, l’agilité repose toujours sur des valeurs et des principes similaires. Le Manifeste Agile peut d’ailleurs servir d’axe et de référentiel. Bien que ce cadre de travail pour équipes agiles ait été défini à l’origine pour les développeurs informatiques, ces 12 principes peuvent facilement s’appliquer à d’autres branches du digital (nous avons remplacé certains termes techniques de l’industrie informatique par des termes plus généraux dans la suite de cet article) : 

1.Notre priorité absolue est la satisfaction du client par la rapidité et la qualité des livrables en continu ; 

2. Les changements d’exigences « à chaud », même lorsque le développement est avancé, doivent être bien accueillis. Les processus agiles exploitent le changement au bénéfice et à l’avantage concurrentiel du client ; 

3. Les livrables doivent être fonctionnels et fournis en quelques semaines ou quelques mois en privilégiant les cycles courts ; 

4. Au quotidien, des professionnels de différents domaines se doivent de coopérer ensemble tout au long du projet ; 

5. Les projets doivent être confiés à des personnes motivées. Donnez-leur l’environnement et le soutien dont elles ont besoin et faites-leur confiance pour mener à bien leur mission ; 

6. Le dialogue en face à face est la méthode la plus efficace et la plus efficiente pour transmettre l’information à une équipe (et au sein d’une équipe) ; 

7. Des services et produits opérationnels sont la principale mesure de progrès ; 

8. Les processus agiles favorisent le développement durable. Les clients, l’équipe et les utilisateurs doivent pouvoir maintenir un rythme constant sans limite de temps ; 

9. Porter une attention constante à l’excellence opérationnelle et à une bonne conception des processus de travail favorise l’agilité ; 

10. La facilité — l’art d’éviter au maximum le travail inutile — est essentielle ; 

11. Les meilleurs processus, exigences et idées viennent d’équipes auto-organisées ; 

12. À intervalles réguliers, l’équipe réfléchit aux moyens d’améliorer son efficacité et adapte son comportement en conséquence. 

Ces 12 principes reposent sur 4 valeurs agiles :   

1.Les personnes et les interactions priment sur les processus et les outils ; 

2. Un logiciel opérationnel est plus important qu’une documentation complète ; 

3. La coopération avec le client prime sur la négociation du contrat ; 

4. Savoir réagir au changement est plus important que suivre un plan. 


SCRUM, KANBAN & CO : LES MULTIPLES FACETTES DE LA GESTION DE PROJET AGILE

La plupart des gens associent naturellement le terme « agile » à la méthode Scrum. Pourtant, nul besoin d’adopter Scrum pour être agile. Cette méthodologie est un modèle qui définit certains rôles, règles et processus.
L’agilité consiste en un code de bonnes pratiques et une culture d’entreprise totalement indépendants de la méthodologie Scrum. Autrement dit, Scrum sans agilité ne donnera rien. Par contre, une approche agile pourra donner de bons résultats sans application d’une méthode Scrum.

De nombreuses agences digitales mettent en pratique Scrum dans leur gestion de projet, d’autres préfèrent Kanban ou optent pour des approches innovantes tels que le Design Thinking et les Design Sprints pour leurs processus créatifs. Au cœur des agences agiles, on retrouve des équipes stables et auto-organisées qui communiquent en harmonie. Elles sont à même d’identifier les problèmes en parfaite autonomie et d’y apporter les bonnes réponses. 

Les méthodes de gestion de projet et les outils agiles utilisés sont d’une importance secondaire et varient d’une agence à l’autre. En général, la plupart des précurseurs de la méthode agile recommandent de ne pas se perdre en règles et règlements, mais de se lancer avec courage et d’adapter, si nécessaire, les processus à son agence. 

LA VÉRITABLE AGILITÉ EST PLUS QU’UNE SIMPLE MÉTHODE  

Ce n’est pas parce que les chefs de projets sont soudain rebaptisés Scrum Master ou Product Owner, et que la masse de travail se répartit en petits sprints, que tous les problèmes et lacunes d’une gestion de projet classique sont résolus du jour au lendemain.
Au sein de l’entreprise et au niveau de chaque collaborateur une réflexion doit s’engager. Sans l’état d’esprit adapté, les processus agiles sont voués à l’échec. La transition vers l’auto-organisation et la responsabilité personnelle, par exemple, n’est pas un processus aussi simple pour tous les collaborateurs. En matière de gestion également, l’abandon des responsabilités et la perte de contrôle est souvent une phase difficile.
La démarche visant à considérer les erreurs comme des opportunités d’apprentissage et à aborder les faiblesses en toute transparence est également un obstacle typique de la transformation agile. Parmi les autres pièges, citons les offres et modèles de facturation agiles, surtout s’il y a un « écart d’agilité » entre le client et l’agence. L’expérience montre que la formulation (et la signature) d’offres non basées sur un cahier des charges bien défini, mais sur des estimations, est difficile pour les deux parties au début. 

Nous savons que la transformation agile d’une agence digitale est un processus qui demande justement de l’expérience, et donc du temps. Et d’ailleurs, nous n’avons pas tout à fait atteint notre objectif non plus, mais les améliorations sont déjà clairement perceptibles.

  • Share
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin