Paramétrages


jeudi 29 novembre 2018

Règle des trois clics :
mythe ou réalité ?

Si vous travaillez dans le domaine du web, vous entendez régulièrement cette phrase :

“Il faut pouvoir aller n’importe où dans le site en moins de trois clics”

C’est la fameuse “Règle des trois clics” (ou “Three clicks rule” dans la langue de Shakespeare). 

Elle est considérée à tord par certaines personnes comme une vérité universelle dès que l’on touche à un projet dans le domaine du Web.
Dans cet article, je vais rapidement vous présenter (ou vous rappeler) ce qu’est cette règle, et vous expliquer pourquoi vous il n’est pas toujours nécessaire de la suivre.

MAIS QU’EST CE QUE C’EST ?

La règle des trois clics est la suivante : l’internaute doit pouvoir accéder à n’importe quelle information présente sur un site web en suivant au plus trois hyperliens (trois clics de souris) depuis la page principale.

L’idée de base a du sens : qu’un utilisateur puisse être frustré s’il passe trop de temps à trouver une information sur un site, et que cela puisse le faire quitter le site qu’il est en train de consulter semble assez logique.

TROIS BONNES RAISONS DE NE PAS LA SUIVRE

"Ne pas la suivre ? Mais tu viens de nous dire que c’était logique !"

En fait, il ne faut pas systématiquement la suivre. Et voilà trois arguments qui devraient vous convaincre : 

  • Le nombre de clics n’a pas d’influence sur le taux de réussite, comme on peut le voir ci dessous :
  • clics
  •  Tant que les clics restent simples, les utilisateurs ne quittent pas votre site parce qu’ils ont du cliquer trop de fois.
    C’était peut être vrai quand les pages mettaient beaucoup de temps à charger, mais aujourd’hui ce n’est plus le cas.
  •  Et enfin, le nombre de clics n’a pas d’impact sur la satisfaction (ou la frustration) de l’utilisateur.

BON ALORS, ON L’UTILISE OU NON ?

La chose à garder en tête, c’est que ce n’est pas le nombre de clics qui a vraiment de l’impact, mais la facilité du clic

Par exemple, devoir choisir 10 fois entre deux propositions est bien plus facile que de choisir deux fois parmi 10 propositions. 

Peu importe le nombre de clics, tant que chaque clic est clair et facile à faire.

Par Adrien Picard, UX Designer - SQLI Suisse

  • Partagez
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin