Paramétrages


mercredi 24 octobre 2018

L’importance de la transmission dans l’évolution professionnelle et personnelle
Retour d'expérience

La genèse

Abreuvé dès mon plus jeune âge par dessins animés ludiques, documentaires et autres programmes instructifs, cela a éveillé en moi un intérêt pour la Science, l’Histoire. Etant jeune, je voulais être archéologue, pompier ou dans l’informatique, mais pas professeur…

Au cours de ma scolarité j’ai eu des professeurs ennuyants, peu passionnés par ce qu’ils voulaient nous transmettre, mais j’ai eu quelques pépites dans le lot. Cela va du professeur d’Histoire magicien à ses heures perdues, au professeur de Mathématiques qui ne manquait aucune occasion pour nous railler d’une blague. Ces professeurs atypiques ont déclenché mon intérêt pour leur matière.

Je choisi donc de m’orienter vers le Web-design et après mon Baccalauréat je demande seulement UNE mise à niveau en Arts Appliqués. Ma professeur de l’époque me rabâche que je dois avoir de multiples choix, que je n’y arriverai pas. Mais comme je suis têtu, pardon… déterminé, je poursuis dans mes choix. Je me donne à 200% pour avoir ce que je veux. Et j’y arrive.

Mes premières expériences professionnelles

Diplôme en poche, je commence à chercher du travail, je trouve assez rapidement des postes pour faire mes armes. De très bonnes expériences, des personnes chouettes et intéressantes mais aussi de grosses déceptions.

Un client qui me dit que je suis totalement incompétent, un manager qui me fait travailler le week-end, la nuit et qui estimait que c’était normal… Autant dire que pour un début de carrière, il y a de quoi déprimer et quitter totalement le milieu. Mes seules satisfactions : avoir des collègues super chouettes et aider les stagiaires laissés de côté, juste bons pour détourer des images et au final, ne rien apprendre… Autant dire que ce n’est pas la panacée… Mais je ne me décourage pas, je prends du temps pour leur apprendre des choses (Design, Motion, Intégration Front-End). C’est agréable de se dire qu’on a été utile mais aussi que les stagiaires n’ont pas perdu leur temps.

Puis je me dis « Pourquoi pas moi ? ». Je peux peut-être transmettre mon expérience et préparer des personnes à travailler dans notre domaine. Voilà je me suis donné un objectif. Enseigner.

Le Saint Graal

Je passe le mot à mon entourage, je parle de mon envie dans l’espoir que cela tombe dans l’oreille de quelqu’un qui saura en tirer profit et me faire confiance. Puis un jour, un client et ami me propose de le rejoindre dans la création d’un Bachelor en développement web dans une école de Genève, il me confie la gestion des cours du module de Front-End Development. Sans attendre, je dis oui. Un grand oui ! J'arrivais enfin à mon objectif.

Maintenant, il ne faut pas se relâcher, la responsabilité est grande… Il faut former les étudiants à mon métier, leur donner des armes pour se préparer à la réalité du marché du travail, du numérique. "Comment vais-je m’y prendre ?" Il faut construire le programme, préparer les cours, donner une tonalité à ces derniers et surtout ne pas reproduire ce que les professeurs qui m’ont ennuyé dans le passé ont fait… Me désintéresser de la matière. Il faut que je trouve une manière ludique de leur apprendre les choses. J’ai décidé de m’y atteler avec de l’humour, de la proximité, des cas réels et pratiques, accompagnés de GIF animés et de quelques petites références de l’univers geek cachées.

La première intervention est stressante… Mais elle ne dure que 30 minutes. Je dois présenter la matière, le métier, moi-même et faire connaissance avec les étudiants, leur parcours, leurs envies, etc.

Je retrouve la passion. Cette dernière qui s’était un peu tarie à cause de mes expériences passées. Cette passion est animée par l’envie de transmettre, d’apprendre à transmettre et surtout par la fierté d’amener des étudiants vers un métier exigeant avec des connaissances solides.

Tout ce que j’apprends, je l’applique dans le travail. La pédagogie, l’écoute, faire passer des messages, l’initiative, l'organisation. Manager une classe c’est comme manager une équipe et inversement. J’essaie d’être le meilleur professeur possible comme être le meilleur team leader au travail. Cette expérience me grandit, me donne grande satisfaction.

Le futur

Je vais continuer dans cette voie, me former pour en former d'autres. Développer ma capacité à coacher, accompagner, porter des personnes. Le numérique évolue en permanence, il faut préparer les esprits aux transformations. Ma transformation c’est de transmettre aux prochaines générations de développeurs et éveiller un intérêt.

Remerciements

Je tiens à remercier,
Mes professeurs sans qui je n’aurai jamais continuer dans cette voie et qui m'ont donné envie d'en faire mon métier : Fabien Collinet & Luc Delsaut.
La personne qui m’a fait confiance pour l’enseignement chez CREA Genève : Dimitri Ganevat.
Mes managers qui me font confiance en me laissant donner des cours dans la vie de tous les jours : Mathieu Collet & Julien Ramel.

David Bernard, Front-End Lead, SQLI Suisse

  • Partagez
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin