Paramétrages


Freitag 04 Januar 2019

Les données devenues stars
.

Mon immersion dans le monde de l'informatique remonte à la fin des années 1990 où Internet était perçu comme une promesse. Le modem 9.600 kbps nous ramenait vite à la réalité.
A cette époque, les acteurs incontournables étaient, IBM, Compaq, HP, Microsoft, Netscape, Oracle, Yahoo, etc.

Les bases de données étaient au service des solutions métiers, lourdes et conséquentes, où l'utilisateur final devait apprendre à manipuler la solution conçue par des ingénieurs.
Avec l'arrivée des GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon) dès le milieu des années 2000, le rapport aux bases de données commença à se métamorphoser.
Ces acteurs, devenus aujourd'hui incontournables, ont démontré que la donnée est véritablement le coeur de l'informatique. La solution informatique, désormais facile d'utilisation, est devenue un simple outil collecteur de données.
Bref, les solutions sont désormais au service des bases de données.

Oracle l'a bien compris, puisqu'il a eu l'intelligence de s'adapter pour se transformer en éditeur de solutions informatique, sans renier son coeur de métier. Il continue donc à récolter des données à partir de ses propres solutions et offre même des outils pour consolider et exploiter ces données.

Oracle existe depuis la fin des années 1970, époque où Apple et Microsoft, émergeaient également. Avec le temps, Oracle a su conserver et entretenir sa réputation de robustesse et stabilité.
L'éditeur possède déjà des solutions Marketing (Eloqua), suivi des ventes (Engagement Cloud) et de Data Management Platform (BlueKai). Oracle Commerce Cloud est leur dernière réponse sur le marché et qui ferme l'écosystème "Client 360°" avec cette solution eCommerce.
Oracle Commerce Cloud est une solution SaaS et offre un large éventail de fonctionnalités "prêtes à l'emploi" ; cela signifie rarement que les besoins de l'entreprise seront couverts à 100%. Il s'agit de fonctionnalités de base qui couvrent environ 60% - 80% desdits besoins.
Pour combler l'écart entre les fonctionnalités fournies nativement et celles désirées par l'entreprise, un effort de développement est à prévoir.

Oracle Commerce Cloud ne fait pas exception à cette contrainte, au même titre que d'autres solutions existantes sur le marché, tels que Magento, Hybris, AEM, etc.
Dans ce contexte, l'objectif réel d'un site eCommerce est-il de vendre une prestation / un produit ou bien d'affiner les données autour des prospects et clients ?

Frédéric Lavanchy, Business Analyst - SQLI Suisse

  • Share
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin